Mise à jour du CNG du 17 mai 2021

Posté par snmh-fo le 7 juin 2021

Concernant le statut des praticiens hospitaliers, voici la mise à jour des statuts, fiches de procédures, textes de référence,

notamment mise à disposition, congés de maladie :

http://www.cng.sante.fr/praticiens-hospitaliers/statuts-fiches-de-procedure-et-textes-de-reference

 

Publié dans Flash Infos | Commentaires fermés

Reclassement des praticiens hospitaliers

Posté par snmh-fo le 23 mai 2021

Flash infos

Reclassement des praticiens hospitaliers

 

Le comité de suivi du Ségur du 12 avril 2021, présidé par le Ministre de la santé et des solidarités, a corrigé l’injustice faite à certains PH, ceux en prolongation d’activité. Ceux-là auront accès aux 3 nouveaux échelons. Par contre le ministre refuse toujours la reprise de 4 années d’ancienneté pour tous les PH nommés avant le 1er octobre 2020.

Le 23 mars 2021 le Conseil d’État a mis en demeure le Ministère de la santé et des solidarités pour produire ses observations dans un délai d’un mois. Ce délai est expiré, et au 11 mai 2021 aucune observation n’avait été transmise.

Le 7 mai 2021, les organisations syndicales représentatives ont quitté la table du groupe de travail sur l’attractivité des carrières des Hospitalo-universitaires. La carrière HU n’attire plus les jeunes générations. Qui pour former les médecins de demain ?

Comité communication, bureau national du SNMH FO

Publié dans Flash Infos | Commentaires fermés

Recours contre le décret du 28 septembre 2020 de reclassement des PH

Posté par snmh-fo le 11 avril 2021


Nous avons été plus de 8000 praticiens hospitaliers à effectuer un recours gracieux au CNG suite au décret n° 2020-1182 du 28 septembre 2020 relatif à la modification des grilles des émoluments 
des praticiens hospitaliers. L'absence de réponse du CNG au bout de 2 mois vaut refus. Ainsi ce refus est effectif à 2 mois de l'accusé de réception de notre demande au CNG quand il ne nous a pas répondu.
Dans les deux mois qui suivent cette date de refus, nous avons la possibilité de déposer une requête auprès du tribunal administratif. 

Comment procéder : 

Dans l'expérience de plusieurs de nos adhérents l'assurance professionnelle prend en charge cette démarche.
                                   Exemple de lettre à envoyer à l'assurance professionnelle : à télécharger lettre ass prof demande protection juridique

Autres possiblités : le syndicat jeunes médecins propose sur son site une procédure sans avocats. Nous avons vérifié cela fonctionne. 

Ce recours vise à défendre notre statut. Ce décret en introduisant une inégalité de traitement entre les PH est une pomme de discorde entre nous.
Ce décret n'endiguera pas le départ des PH des hôpitaux, ni de favorisera le recrutement de nouveaux médecins. 

Publié dans Flash Infos | Commentaires fermés

Lettre ouverte à mme Buzyn: un cri d’alarme de plus de 400 médecins hospitaliers

Posté par snmh-fo le 21 septembre 2017

LETTRE OUVERTE DE MÉDECINS HOSPITALIERS À MADAME LA MINISTRE DES SOLIDARITÉS ET DE LA SANTÉ
Le 18 septembre 2017

Madame Agnès Buzyn, Ministre des Solidarités et de la Santé, 14, Avenue Duquesne, 75350 Paris 07 SP
Copies à : Directeur ARS ARA, Directeurs Départementaux Santé.

Madame la Ministre,

Nous, médecins hospitaliers et syndicats de médecins hospitaliers, tenons :

•    à vous alerter sur la dégradation du service public hospitalier,

•    à témoigner des difficultés croissantes rencontrées par ses usagers, nos patients, pour y accéder et y être soignés dans des conditions suffisamment bonnes,

•    à dénoncer et détailler ici les grandes difficultés que nous rencontrons, comme les autres professionnels de santé, pour exercer notre métier, en raison de la politique de santé en cours depuis plusieurs années et du « management » qui en découle.
Alors que le ministère de la Santé affirme se préoccuper de « soigner ceux qui nous soignent », fait de l’attractivité médicale pour l’hôpital public un de ses enjeux, et qu’un rapport de l’Inspection Générale des Affaires Sociales se penche sur les conditions de travail des médecins à l’hôpital : 

  •      Nous vivons un plan triennal d’économies (2015-2017) avec des réductions de moyens rebaptisées souvent « restructurations », « amélioration de l’efficience », « virage ambulatoire »…, dont les conséquences sont fermetures de lits par centaines, retard de prises en charge, embouteillage aux urgences, prise de risque, abandon thérapeutique, impossibilité de faire hospitaliser les patients les plus fragiles… 
  • Nous vivons un management destructeur et contre-productif qui met à mal tous les personnels y compris les médecins hospitaliers. Les nombreux témoignages à ce sujet, recueillis notamment par l’association Jean-Louis Mégnien et les syndicats, vont tous dans le même sens.

De nombreux collègues sont maltraités par leurs directions et un nombre significatif se retrouvent en arrêt de travail pour burn-out. Il ne s’agit pas là de défaillances individuelles.
Nous subissons les effets conjugués des dernières lois sur l’hôpital (Loi du 21 juillet 2009 Hôpital Patient Santé Territoire, Loi du 26 janvier 2016 de Modernisation du système de santé avec ses GHT…) et d’une politique générale de destruction des services publics.

Les médecins hospitaliers et les personnels non médicaux refusent de cautionner ces politiques de dégradation du service public hospitalier et refusent de continuer à subir ce management destructeur (y compris d’ailleurs pour ceux qui l’appliquent).
Nous restons attachés au principe fondateur de notre sécurité sociale solidaire : cotiser à proportion de ses moyens et recevoir des soins selon ses besoins.
Il est impératif et urgent que la politique hospitalière redonne un pouvoir de décision aux praticiens de terrain qui soignent les patients. Pour cela les commissions médicales d’établissement doivent retrouver leurs prérogatives exécutives et décisionnelles. Les établissements doivent retrouver une organisation en service par spécialité et non par pôle.
La pénurie médicale organisée de longue date est là, dans tous les secteurs, et rien n’est fait pour l’enrayer.
Or, Madame la Ministre, nous constatons que vous vous inscrivez dans la continuité de votre prédécesseur en accélérant les GHT donc les fermetures de structures et en annonçant un taux directeur à 2.1 qui oblige les établissements de santé à supprimer de nouveaux postes de dépense. Avec un taux à 2.6, les établissements sont déjà en difficulté ; un taux à 2.1 annonce donc une aggravation de la situation comme l’expliquent de nombreux directeurs d’hôpitaux.

Même la Fédération Hospitalière de France réclame un moratoire sur ce taux directeur.
L’heure est grave et les conséquences sur la santé publique sont imputables à ces modes d’organisation. C’est pourquoi nous demandons à vous rencontrer dans les plus brefs délais.
Dans l’attente de votre réponse, nous vous prions de recevoir, Madame la Ministre, l’expression de nos salutations respectueuses.

 

Lettre ouverte à Mme Buzyn

 

Reportage France 3 

 

Publié dans Communiqués Nationaux SNMH-FO, Flash Infos | Commentaires fermés

Médecin, « Non, nous n’avons pas agi en héros, nous avons agi en médecins »

Posté par snmh-fo le 3 décembre 2015

Le bureau du SNMH-FO recommande la lecture et diffusion de l’allocution prononcée lors du congrès de Reims, par son secrétaire général Olivier Varnet, le 25 novembre 2015.

A l’occasion du 27ème Congrès FO de la Fédération FO des services publics et des services de santé le secrétaire national des médecins hospitaliers FO.

Publié dans Flash Infos | Commentaires fermés

12
 

Blogapi |
Au Nom des Garrigues |
Les amis de Phiphi |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Leflambeau
| Collectif pour le Changemen...
| Siteecrasementamphibiensbogeve