• Accueil
  • > Communiqués Nationaux SNMH-FO

Le SNMH FO informe

Posté par snmh-fo le 29 février 2024

Le SNMH FO fait connaitre nationalement la proposition faite par nos collègues de Pertuis suite à leur réunion publique du 22 février. Cette initiative nous parait de la plus haute importance.

Résolution de la réunion publique

Lettre aux Pertuisiens

Communiqué de presse fédéral de soutien à la grève du CH du Mans et EPSM

Publié dans Communiqués Nationaux SNMH-FO | Pas de Commentaire »

Urgent PADHUEs toujours pas régularisés

Posté par snmh-fo le 2 février 2024

UFMICT-CGT         IPADECC          SNMH FO              AMUF

 

Le 2 février 2024

Malgré les déclarations ministérielles, rien n’est réglé pour les médecins étrangers

Madame la Ministre de la Santé, M. le Président de la République et M.le Premier Ministre ont annoncé la régularisation des PADHUEs. Depuis le 18 janvier, date du dernier passage  de notre délégation au ministère de la santé, il nous était annoncé que ce « serait réglé d’ici la fin de la semaine ». A ce jour, malgré les annonces télévisées, rien n’est fait !

Où, quand, comment les instructions de renouvellement des PADHUEs seront-elles publiées ?

Alors que la ministre a dit, à raison, à quel point les médecins étrangers étaient indispensables au bon fonctionnement des hôpitaux, ils sont toujours maintenus soit dans l’incertitude ou pire, ils sont licenciés.

Nous demandons donc au ministère de faire publier au plus vite les instructions ministérielles permettant aux hôpitaux de renouveler ces médecins

 

Nous demandons à être reçus car rien n’est réglé

Nous appelons à un nouveau rassemblement au ministère le 15 février 2024 à 14H

Nos revendications restent celles que ces praticiens, quel que soit leur statut , ont exprimé dans la pétition du 12 janvier:

-          Réintégration et maintien en poste de tous les PADHUE !

-          Annulation des  OQTF pour ces médecins dont notre système de santé a besoin !

-          Un statut de plein exercice des PADHUE sur la base de leur expérience professionnelle dans notre système de santé, et sur des statuts dignes.

 

 

Avec le soutien des Caroline Brémaud (Gilets blancs) et de collectif Santé en danger

VERSION PDF                                

Publié dans Communiqués Nationaux SNMH-FO | Pas de Commentaire »

PADHUEs : Régularisés…et maintenus dans la précarité !

Posté par snmh-fo le 23 janvier 2024

UFMICT-CGT IPADEC SNMH FO AMUF

Paris le 23/02/2024

PADHUEs : Régularisés…et maintenus dans la précarité !

C’est bien ce qu’annonce Mme Vautrin ce jour .

Voilà le programme du gouvernement mis ouvertement à jour:

Maintenir les Praticiens à Diplome Hors Union Européenne dans une précarité permanente.

Il aura fallu trois manifestations appelées par nos organisations, pour que Mme Vautrin  annonce ce lundi 22 janvier que les médecins PADHUEs « en poste », non laureats des EVC,  seraient « régularisés » et continueraient à exercer dans les hôpitaux en attendant les prochaines EVC.

En poste ?… mais le recensement des PADHUE « en poste » s’est effectué le 16 janvier ! Alors que nombreux PADHUE avaient été « remerciés » dès la publication de leurs résultats d’EVC,  un mois avant, un détail qui en dit long.

Quant aux EVC, il s’agit d’une procédure surtout administrative, ou l’arbitraire des quotas est érigé au rang de fonctionnement institutionnel, très loin des préoccupations des services, et des besoins des malades.

 

Résultats: deux tiers des PADHUE au service des établissements sont non lauréats et se retrouvent dans la précarité !
Certains praticiens, pourtant en service dans leur spécialité, sont recalés avec 15 de moyenne.

Les PADHUEs doivent pouvoir, comme tous ceux qui prennent soin de la santé des patients,  exercer leur métier :

« Notre système de santé souffre d’un manque de moyens humains, Nous ne pouvons nous passer de ces milliers de femmes et d’hommes qui contribuent à assurer l’offre de soins » dit Mme Vautrin,

Mais elle continue a maintenir dans la précarité les PADHUE, sur des contrats rémunérés de façon indigne et limités dans le temps !

Nos revendications restent celles que  ces praticiens, quel que soit leur statut , ont exprimé dans la pétition du 12 janvier:

  • Réintégration et maintien en poste de tous les PADHUE !.
  • Aucune OQTF pour  ces médecins dont notre système de santé a besoin !
  • Un statut de plein exercice des PADHUE sur la base de leur expérience professionnelle dans notre système de santé, et sur des statuts dignes.

C’est pourquoi nous demandons l’ouverture urgente de négociations avec le ministère, pour que cette précarité cesse.

Version PDF

Publié dans Communiqués Nationaux SNMH-FO | Pas de Commentaire »

Licenciement de 2000 PADHUES: le SNMH FO dépose un préavis de grève et relaie une pétition intersyndicale

Posté par snmh-fo le 15 janvier 2024

Lien vers le préavis

Paris dimanche 7 janvier 2024

 

Mme Agnès Firmin Le Bodo

Ministre de la santé et de la prévention

14, av. Duquesne

75350 PARIS Cedex 07 SP

 

Madame la Ministre,

 

Conformément aux dispositions prévues par la loi du 13 juillet 1983 et aux articles L 521-2, L 521-6 du Code du Travail relatifs aux modalités de grève dans les services publics, je vous informe de la décision prise par notre syndicat, de déposer un préavis de grève pour la journée du jeudi 18 janvier 2024 de 08h à minuit.

 

Ce préavis concerne tous les médecins pharmaciens et odontologistes de tous statuts, des établissements publics de santé, et en particulier les médecins exerçant sous statut de stagiaire associés, attachés associés

Nos revendications sont les suivantes :

 

Nous demandons

  •  le maintien ou la réintégration dans leur poste de tous les Praticiens Associés à Diplômes Hors Union Européennes.
  •  L’ouverture d’un vecteur législatif redéfinissant le plein exercice des PADHUE sur la base de leur expérience professionnelle ;

 

Ce préavis est déposé pour les praticiens de tous statuts car tous sont concernés et afin de pouvoir participer au rassemblement devant le ministère le 18 janvier à 11H où nous espérons que la délégation sera reçue.

 

Ce préavis prend effet à compter du jeudi 18 janvier 2024 de 08 heures à minuit.

Veuillez agréer madame la Ministre, l’expression de notre considération distinguée.

 

Dr Cyrille Venet

Secrétaire général SNMH FO

 

 

Petition

 

pet intersynd

PÉTITION D’INTÉRÊT GÉNÉRAL À L’ADRESSE DE LA MINISTRE DE LA SANTÉ.

Nous demandons le

maintien ou la réintégration dans leur poste de tous les Praticiens Associés Diplômés Hors Union Européennes !

 

Paris, le 3 janvier 2024

 Signer la pétition   Alors que le Président de la République déclare que « le pays manque tellement de médecins dans tous les secteurs » le ministère décide, pour des raisons politiciennes, d’en mettre 2000 dehors !!!   C’est une honte politique, doublée d’un scandale sanitaire !   Plus de 3000 médecins PADHUE ont été recrutés à l’occasion de l’état d’urgence sanitaire et assurent depuis, le maintien et le renfort de l’offre de soins avec des contrats disparates et fragiles.   Il s’agit des Praticiens Attachés Associés (PAA, rémunérés 2200€ mensuels), ou faisant fonction d’interne (FFI) ou encore Stagiaire associé (SA), (1 500 €).   Ces PADHUE se retrouvent en rupture de contrat, ou non renouvelés, pour certains après le 31 décembre 2023, pour d’autres après la fin de leur contrat.   Ils ont été bien souvent prévenus par mail de leurs directions : « En l’absence de succès aux EVC, votre contrat ne sera pas renouvelé».   Ce qui aggrave, hélas, le dysfonctionnement des équipes de soins, déjà épuisées par les différentes crises du système de santé !   Ils ont permis de maintenir l’offre de soins dans les zones dites de déserts médicaux qui représentent 87 % du territoire français. Leur absence est directement délétère aux patients !   Ils sont nombreux à faire fonctionner les services des EHPAD, de Gériatrie et de Psychiatrie et donc à maintenir l’offre de soins aux populations les plus vulnérables.   Le numérus clausus fixé pour le concours des « Epreuves de Vérification des Connaissances » limite arbitrairement les chances des médecins étrangers exerçant sur place : Lesrésultats des EVC 2023 ont étépubliésle19décembre dernier : 80 %, soit environ 2000 PADHUE exerçant déjà en France sont non lauréats, et perdront le renouvellement de leur contrat !   Alors qu’ils ont fait leur preuve sur le terrain : Ils ont souvent été « seniorisés » et sont submergés de charges qui ne leur permettent pas de préparer dans de bonnes conditions les EVC !   Leur seul espoir, face au non-renouvellement de leurs titres de séjour par les préfectures ? C’est la « Loi Valletoux » récemment votée, qui aggrave la précarité pour les PADHUE !   Cette loi exige un engagement de passer le concours d’EVC, contre une autorisation d’exercice limitée à deux chances ! Dont chacune est d’une durée de 13 mois, avec aucun objectif possible de spécialisation… Et à la condition préalable d’avoir été retenu par des commissions d’autorisation d’exercice, qui verront le jour dans les six mois, promet le ministère !                                                         Cette situation constitue une véritable machine de turn-over dans les services ou les PADHUE « seniorisés » sont remplacés par de nouveaux arrivants ! L’avenir de ces PADHUE avec expérience sur le terrain, est en véritable danger, ainsi que la continuité des soins qu’ils assurent dans nos services ! Nos syndicats, AMUF, SNMH FO, UFMICT-CGT et l’association IPADECC appellent à SIGNER cette pétition en vue d’obtenir :    Maintien de tous les PADHUE dans leur poste ! Pas d’OQTF pour les professions médicales dont nous avons tant besoin.    L’ouverture d’un vecteur législatif redéfinissant le plein exercice des PADHUE sur la base de leur expérience professionnelle dans notre système de santé, sur des statuts dignes. Comme en Allemagne et en Suisse, avec les mêmes salaires et les mêmes maquettes de formation !   A CETTE OCCASION LES PADHUE ET LEURS SOUTIENS, SYNDICALISTES, CHEFS DE SERVICE, DIRECTEURS D’ÉTABLISSEMENTS, PERSONNELS HOSPITALIERS, ASSOCIATIONS DE PATIENTS, VOUS INVITENT A LES SOUTENIR LORS DE LEUR GREVE ET DE LEUR MANIFESTATION DEVANT LE MINISTERE DE LA SANTÉ, PLACE LAROQUE, LE JEUDI 18 JANVIER À PARTIR DE 14H.  

« DÉSOLÉ,  MADAME LA MINISTRE, LES PADHUE SONT

TOUS SUR LE TABLEAU DE GARDE DES URGENCES,

PAS À LA PREFECTURE EN GARDE À VUE ! »

Publié dans Communiqués Nationaux SNMH-FO | Pas de Commentaire »

Nos vœux pour 2024

Posté par snmh-fo le 2 janvier 2024

 

Paris, le 1 janvier 2024

 

Dans le contexte de pénurie médicale et paramédicale que connaissent nos établissements de santé et médico-sociaux, que nul n’ignore, doublé de la grave crise d’accès aux soins pour des millions de français, le gouvernement a décidé de ne pas renouveler les contrats de 2000 médecins.

Ce projet de licenciement de 2000 Praticiens Attachés ou Associés et les 6700 lits fermés au cours de l’année 2023 (qui s’ajoutent aux 6000 lits fermés en 2022 …) nous éclairent sur le projet santé du Président Macron. Les vœux qu’il formule pour les Français sont clairs :

-Encore moins de bras et moins de lits dans nos hôpitaux, et toujours plus de malades qui attendent des heures, des jours, des semaines … avec leur corolaire de complications évitables et les décès « inattendus » qui s’en suivent, dont la presse se fait régulièrement l’écho sans que cela émeuve le moins du monde les responsables concernés.

-User les professionnels de santé qui s’épuisent dans le quotidien des soins et dont toutes les tentatives pour alerter et pour restaurer un accès aux soins de tous les patients sans perte de chance restent lettres mortes depuis plusieurs années maintenant.

-Habituer les citoyens à une dégradation sans précédent du système de santé, progressivement et aussi surement que l’augmentation des impôts directs et indirects étouffe le pouvoir d’achat des Français et jusqu’à leur capacité à réagir à toutes les atteintes faites à leurs droits fondamentaux et à l’honneur de la France sur la scène internationale. En effet, comment est-il possible que dans le pays de la déclaration des Droits de l’Homme, aucun relai -ni politique ni médiatique- ne se fasse écho depuis 3 semaines maintenant de l’appel de plus de 800 médecins qui élèvent leur voix pour faire cesser le massacre sanitaire et humanitaire en cours à Gaza, où les enfants sont malheureusement les 1ères victimes (cf. appel ci-joint). Le SNMH FO comme de nombreuses ONG s’en font, avec leurs moyens, le relai.

Nous continuerons donc à agir sans relâche pour que 2024 soit une année pour défendre plus que jamais notre système de santé fondé sur les principes historiques de la Sécurité Sociale (car contrairement à ce que certains prétendent nous en avons les moyens) et la cause des patients, notamment pour lutter contre les inégalités territoriales et sociales d’accès aux soins ; mais également pour défendre les conditions de travail et de formation de tous les soignants, dans le respect des principes Hippocratiques et Humanistes universels, et pour œuvrer à plus de justice, de sécurité et de paix, en France comme partout où notre voix portera.

Pour consolider la résistance aux projets mortifères de ce gouvernement, pour organiser la discussion et les actions du corps médical, nous invitons tous les praticiens hospitaliers qui se reconnaissent dans nos aspirations et nos positions à rejoindre le SNMH FO (En PJ également nos cinq derniers tracts 1, 2, 3, 4, 5).

 

Pour le bureau national,

Dr Cyrille Venet

Secrétaire général SNMH FO

Version PDF

Publié dans Communiqués Nationaux SNMH-FO | Pas de Commentaire »

12345...30
 

Blogapi |
Au Nom des Garrigues |
Les amis de Phiphi |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Leflambeau
| Collectif pour le Changemen...
| Siteecrasementamphibiensbogeve