N’en déplaise à Mme Buzyn, en juillet, plus de 150 services d’urgences sont en grève

Posté par snmh-fo le 5 juillet 2019

92 % de la population les soutient

La FHF, les conférences de directeurs de CME de CHU et de CH, les conférences des présidents de CME de CHU, de CH, et de CHS le disent : « (…) Depuis une dizaine d’années, les gouvernements successifs ont poussé les hôpitaux à fermer des lits, notamment pour des raisons financières. Ce sont ces lits qui manquent aujourd’hui pour l’aval des urgences. (…) »

 

Ce sont bien ces lits que réclament les agents des urgences en grève, pour certains depuis plusieurs mois.

Le 2 juillet, ils étaient en manifestation et ont été reçus par le cabinet d’A. Buzyn. Aucune réponse n’a été donnée à leurs revendications légitimes portées par le Collectif Inter Urgences, et les fédérations FO, CGT et SUD de la santé.

 

Une prime de 100 euros ne résoudra rien, les réunions ministérielles autour des problèmes estivaux ne règlent en rien les difficultés actuelles : c’est tout de suite que les lits d’hospitalisation doivent être ouverts, que les services doivent être renforcés en personnels.

 

 Le SNMH FO soutient inconditionnellement le Comité Inter Urgences et les personnels en grève pour les malades.

 

Aujourd’hui il y a danger pour les patients et pour les personnels soignants : burn out, suicides, démissions et départs se multiplient. C’est la ministre A Buzyn qui porte l’entière responsabilité de cette situation. C’est une catastrophe sanitaire qui est en cours et qui va s’aggraver dans les prochains jours par des fermetures de SMUR appelés « modes dégradés ». Les pertes de chance auront des conséquences en terme de mortalité, tout comme les temps d’attente aux urgences.

 

Le SNMH FO soutient les initiatives que pourront prendre les médecins aux côtés des personnels pour résister à cette situation et obtenir les moyens de soigner les patients de façon normale.

 

  • Arrêt des plans d’économies
  • Réouverture des lits fermés et arrêt des fermetures
  • Réattribution des agents dans les services et aux urgences
  • Dotation de personnel et recrutement de médecins en nombre suffisant pour permettre aux hôpitaux d’assurer leurs missions.

 

Version PDF

 

 

Blogapi |
Au Nom des Garrigues |
Les amis de Phiphi |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Leflambeau
| Collectif pour le Changemen...
| Siteecrasementamphibiensbogeve