• Accueil
  • > Archives pour février 2019

De quel côté est la violence ?

Posté par snmh-fo le 8 février 2019

Paris le 08/02/2019

De quel côté est la violence ?

La répression contre les manifestants est faite pour continuer et accroitre l’austérité, aussi dans les hôpitaux.

 

Alors que le gouvernement persiste et signe dans la casse organisée du système de santé, réduisant par les mesures d’économies budgétaires les capacités des hôpitaux à assurer leurs missions, alors que le gouvernement refuse de répondre à la demande des médecins que s’arrêtent les fermetures de lits, les réductions d’effectifs dans les hôpitaux, que les lits d’hospitalisation, blocs opératoires soient maintenus, avec le personnel soignant nécessaire, le ministre de l’intérieur de ce même gouvernement envoie jeunes, personnes âgées, à l’hôpital avec des blessures de guerre !

La répression contre les manifestants est sauvage, avec des armes pouvant tuer ou mutiler, interdites dans plusieurs pays. Nous avons tous pu voir comment s’abattait cette répression sur les manifestants. Une étude parue dans le British médical Journal explique qu’une victime de LBD a une chance sur cinq de mourir ou d’avoir un handicap grave. Autrement dit vous avez plus de chance de gagner à la roulette russe.

 

Cette violence est la même que nous vivons dans nos hôpitaux, car il y a des morts, et est la suite logique à la surdité du gouvernement aux revendications.

 

La colère de la population s’exprime depuis des mois dans les grèves dans tous les secteurs, dans les manifestations des gilets jaunes, des lycéens, des salariés, des retraités. Cette colère nous l’avons quand nous ne pouvons pas prendre en charge nos patients parce qu’on a supprimé des lits, un service, une ligne de garde, un bloc opératoire.

 

Pendant que le gouvernement cherche à impliquer les syndicats de médecins, silencieux, dans la casse du statut de PH pour mieux faire passer les mesures d’austérité, le SNMH-FO sera auprès des manifestants et en assemblées générales dans les établissements pour défendre le statut, les services, les hôpitaux.

 

  • Arrêt des armes dangereuses contre les manifestants. Arrêt des atteintes aux libertés, anti syndicales et contre les libertés de manifester.
  • Retrait de la loi « anti casseur »
  • Retrait du projet de loi « Ma santé 2022 » défendue par Mme Buzyn, casseur des hôpitaux.

 

Version PDF

 

Contact: 

Dr Olivier Varnet

Secrétaire général SNMH FO

Mail : snmh.fo@fosps.com

 

Publié dans Communiqués Nationaux SNMH-FO | Commentaires fermés

 

Blogapi |
Au Nom des Garrigues |
Les amis de Phiphi |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Leflambeau
| Collectif pour le Changemen...
| Siteecrasementamphibiensbogeve