Les internes anglais veulent être payés pour leur travail : ils ont raison !

Posté par snmh-fo le 13 mai 2016

Les internes anglais veulent être payés pour leur travail : ils ont raison !

 

Le SNMH FO apporte son soutien aux internes en médecine anglais qui par leurs grèves menées à plusieurs reprises depuis janvier 2016, s’opposent avec l’appui de la British Médical Association (syndicat des médecins anglais) qui les représente, au nouveau contrat de travail qui leur est imposé par le gouvernement Cameron.

 

Les internes (junior doctors) exercent ce statut pendant près de 10 ans. Ils représentent un tiers du corps médical anglais. Ils réclament que soit maintenu le niveau de paiement en heures supplémentaires du travail effectué durant les gardes et les week-ends.

 

La colère de ces jeunes médecins a été provoquée par la volonté du gouvernement anglais d’introduire un nouveau contrat qui diminuera leur salaire et les obligera à travailler plus longtemps.

 

Ainsi le gouvernement anglais prétend améliorer la qualité des soins en payant moins les jeunes médecins … N’y a-t-il pas une étrange similitude avec la loi de santé récemment adoptée en France qui prétend améliorer le système de santé en réduisant l’effectif des hôpitaux, en fermant des lits, des services de soins ?

 

C’est ce type de modification des contrats de travail que le projet de loi El Khomri entend imposer d’une façon générale aux salariés en France en cassant leurs droits collectifs et leurs statuts.

 

Le combat des internes anglais s’inscrit pleinement dans la nécessité de reconnaissance de la valeur du travail effectué par les médecins pour soigner leurs patients, en France comme en Angleterre.

 

Il rejoint complètement nos préoccupations de voir s’arrêter l’entreprise de casse de l’hôpital public représentée par la mise en œuvre des GHT, en application de la loi de Santé, dans l’objectif de diminuer l’effectif des hôpitaux de l’équivalent de 22000 postes.

 

Soutien aux internes anglais !

 

Le bureau national SNMH FO

 

Paris, le 13/05/2016

Contact : snmh-fo@fosps.com

fichier pdf internes

Publié dans Communiqués Nationaux SNMH-FO | Commentaires fermés

A TOUS LES MÉDECINS DES HÔPITAUX

Posté par snmh-fo le 13 mai 2016

Les collègues constatent tous les jours que la dégradation de l’hôpital public et de nos conditions d’exercice s’accélère :

 

- difficultés croissantes pour hospitaliser et prendre en charge nos patients, mettant en danger les malades et les médecins,

- difficultés croissantes pour boucler nos tableaux de services; dans bon nombre de services il faut recourir à des intérimaires pour pouvoir simplement maintenir l’activité de soins. Soit on recourt à l’intérim soit on ferme,

- fuite des médecins de l’hôpital public devant la dégradation générale,

- difficultés de fonctionnement des services qui arrivent de plus en plus difficilement à assurer leurs missions de soins,

- pénurie de médecins organisée par le maintien du numerus clausus.

 

Tout ceci ne peut que s’amplifier avec les économies de 3 milliards exigées des hôpitaux par le gouvernement. La réduction de 22000 postes hospitaliers et la fermeture de 16000 lits d’hospitalisation programmées par Mme Marisol Touraine amèneraient l’hôpital public à la dislocation.

 

Le récent décret sur les GHT est le moyen utilisé par le gouvernement pour arriver à supprimer les postes, services et lits d’hospitalisation. Il permet la future « restructuration«  des services, des pôles, des établissements avec pour conséquence la destruction des hôpitaux.

 

De même que la loi Touraine casse l’hôpital public et le système de santé, le projet de loi El Khomri vise à casser les droits collectifs et les statuts contenus dans le code du travail. Il est impossible d’imaginer que les statuts de la fonction publique hospitalière, le statut de praticien hospitalier pourraient être sauvegardés dans un tel cadre. Pour mettre en place les GHT les directions devraient déroger aux statuts et imposer la mobilité des personnels médicaux et non médicaux. L’inversion de la hiérarchie des normes, les droits collectifs remplacés par des « droits«  individuels seraient la règle. Le compte-épargne temps en est déjà un exemple pour les médecins hospitaliers qui ne peuvent souvent ni prendre les congés ni se les faire rémunérer. Le compte personnel d’activité contenu dans le projet de loi El Khomri généraliserait ces pratiques.

 

Le gouvernement met en place à marche forcée les GHT et utilise le 49.3 pour faire passer le projet de loi El Khomri. Une même logique est à l’œuvre: un déni de démocratie.

 

La loi Touraine et le projet de loi El Khomri doivent être retirés.

 

Le SNMH FO appelle à participer dans l’unité avec les personnels, aux manifestations et initiatives organisées par les syndicats pour le retrait du projet de loi El Khomri.

 

Le SNMH FO appelle à la défense des hôpitaux publics et des patients.

 

Le SNMH FO propose aux collègues de se réunir pour discuter, pour s’organiser et se défendre.

Paris , le 13/05/2016

Pour tout contact : snmh-fo@fosps.com

fichier pdf communiqué PDF

Publié dans Communiqués Nationaux SNMH-FO | Commentaires fermés

 

Blogapi |
Au Nom des Garrigues |
Les amis de Phiphi |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Leflambeau
| Collectif pour le Changemen...
| Siteecrasementamphibiensbogeve