• Accueil
  • > Archives pour janvier 2015

Médecins libéraux en grève contre le projet de loi Touraine : ils ont raison !

Posté par snmh-fo le 10 janvier 2015

Le samedi 10 janvier 2015

 

Médecins libéraux en grève contre le projet de loi Touraine :

ils ont raison !

Les syndicats de médecins libéraux CSMF, MG France, SML, le conseil national de l’Ordre des médecins…. ont chacun exprimé, parfois ensemble parfois chacun de leur côté leur opposition au projet de loi Touraine, et demandent le retrait ou des amendements au projet de loi.

Quelles modifications veut apporter Mme Touraine?

Mme Touraine veut instaurer un « tiers payant obligatoire et généralisé », c’est à dire qu’aucun médecin ne pourra rien faire payer directement aux patients. Ils seraient payés par les caisses d’assurance maladie et par les mutuelles et assurances des patients (actuellement environ 500 différentes).

Pourquoi les médecins libéraux sont-ils en grève?

Pour 2 raisons essentiellement: ils craignent à juste titre de ne pas être payés par les caisses de d’assurance maladie et par les mutuelles. Par ailleurs ils craignent de voir leur indépendance professionnelle remise en cause. En effet, jusqu’à présent, c’est le patient qui payait le médecin pour ses soins, et qui était remboursé. En payant directement les médecins, les caisses d’assurance et les mutuelles vont pouvoir dicter aux médecins quelle prescriptions sont « justes » et lesquelles sont « indues » à leurs yeux. Ainsi le paiement pourrait dépendre des quotas économiques réglés par les nécessités du pacte de responsabilité et des nécessités financières des mutuelles et des assurances privées.

Les médecins en grève ont-ils raison?

Oui! Le but de la loi Touraine étant d’entrer dans le cadre de l’application du Pacte de responsabilité, 10 milliard d’euros en moins pour l’assurance maladie en 3 ans devront bien être pris quelque part. En ce qui concerne la médecine libérale, cela sera sur les remboursements, qui pourront baisser. La part des complémentaires santé ira donc croissante, se répercutant sur les patients qui verront les cotisations de leurs mutuelles exploser. Il est donc faux de prétendre que les patients ne payeront rien, et que cela faciliterait l’accès aux soins. Ils payeront avec leurs mutuelles santés, qui deviendront obligatoires et très chères.

 

Le SNMH FO soutien les médecins libéraux dans leur combat pour la défense de l’indépendance professionnelle. Nous avons pris position contre le statut de clinicien hospitaliers payés en fonction d’objectifs à réaliser.  Ce combat est le même, celui de l’indépendance médicale, celui où les médecins soignent en fonction des besoins du patient et pas en fonction des objectifs imposés aujourd’hui par le pacte de responsabilité.

 

Nous médecins hospitaliers, comme les médecins libéraux demandons le retrait du projet de loi de Marisol Touraine

Publié dans Communiqués Nationaux SNMH-FO | Commentaires fermés

Urgences : qu’ont gagné les urgentistes ?

Posté par snmh-fo le 10 janvier 2015

 

samedi 10 janvier 2015                   

Urgences : qu’ont gagné les urgentistes ?

 

Au terme d’une grève très suivie initiée par l’AMUF le 22 décembre 2014, les médecins urgentistes de France ont obtenu un certain nombre d’avancées concernant leur temps de travail.

Les revendications portaient essentiellement sur la diminution de temps de travail et la revalorisation des gardes.

Jusqu’à présent, le travail des urgentistes au-delà de 39 heures n’était pas payé et ne commençait à être payé en temps additionnel qu’au-delà de 48h par semaine en moyenne lissées sur un quadrimestre. Ainsi certains urgentistes faisaient des semaines au-delà de leurs ressources physiques sans aucune reconnaissance.

Ce qu’ont gagné les urgentistes dans leur grève, c’est que le travail non posté (c’est-à-dire le travail autre qu’être auprès du patient) qui était jusque-là ignoré par les administrations sera reconnu et que le travail posté (auprès du patient) ne pourra dépasser 39 heures sans bénéficier d’un dispositif de rémunération complémentaire. La ministre n’a pas définit les modalités de cette rémunération dans sa circulaire.

Cette avancée est majeure pour les urgentistes et constitue un point d’appui pour la défense des conditions de travail aux urgences.

Il va donc falloir des postes et des médecins supplémentaires pour pouvoir assurer la continuité des soins et faire les tableaux de service tout en respectant ces nouveaux droits.

Le SNMH FO rappelle ses revendications : toutes les structures, tous les services doivent être maintenus, les hôpitaux et services doivent avoir les moyens de fonctionner !

Le SNMH FO, avec la fédération des personnels de santé et des services publics, ainsi qu’avec la confédération CGT-FO demande le retrait du plan d’économie que constitue le pacte de responsabilité !

 

Publié dans Communiqués Nationaux SNMH-FO | Commentaires fermés

 

Blogapi |
Au Nom des Garrigues |
Les amis de Phiphi |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Leflambeau
| Collectif pour le Changemen...
| Siteecrasementamphibiensbogeve